La vie nue est un travail photographique proche du journal intime, entièrement voué aux aléas de la lumière naturelle. Lumière qui dénude ou habille : la lumière comme linge intime du monde, irradiation douce du spirituel dans le réel. C’est une photographie de l’instant : pas de hiérarchie dans les sujets, mais dans chacun, la même invitation silencieuse à suspendre le temps en un lieu. Frêles miracles du quotidien, épiphanies du sacré qui éclosent du plus banal. C’est de l’absence d’artifices, de la simplicité que peut surgir l’éblouissement, l’élégance du vrai. La surprise de l’œil lorsque, venue de presque rien, la beauté arrive à la conscience. La lumière alors est ce hasard, cette émotion qui colore la vie. Conjonction d’une vérité et d’une forme pour tenter de réduire à son essence le plaisir infini d’être ému.
Jean-Paul Chavent